Nobel de Chimie : Ribosomes et antibiotiques

Tiens, mon persiflage Nobel du jour concerne cet article du monde.fr au titre étrange :

Le prix Nobel de chimie récompense une avancée dans la recherche de nouveaux antibiotiques


Le Nobel récompense les études de la structure et de la fonction des ribosomes. Le rapport avec les antibiotiques est assez indirect : il semble que les nouveaux antibiotiques attaquent les ribosomes bactériens.

On trouve en fait encore une fois dans cet article et dans l’annonce du prix la dichotomie fondamental/appliqué dont on parlait hier : la découverte est du pur fondamental, mais la communication (notamment du monde.fr, mais aussi du comité Nobel) est sur l’appliqué (cibler les ribosomes). Un peu comme si l’on avait récompensé en physique Einstein pour la découverte de l’effet photoélectrique au motif que cela permet de fabriquer des caméras numériques, ou pour la découverte de la relativité générale parce qu’on en a besoin pour les GPS.

A part ça, comme le dit Yvic, si j’étais chimiste, je commencerais à être un peu vert : GFP l’an dernier, ribosome cette année… La chimie ne se réduit quand même pas à la biochimie, même et surtout pour les applications.

19 Responses to “Nobel de Chimie : Ribosomes et antibiotiques”

  1. mixlamalice Says:

    Pour la comm’, ça me rappelle les travaux de DeGennes sur les cristaux liquides encensés pour avoir permis les écrans plats. Je le connaissais pas bien, mais je suis pas sûr que ça faisait vraiment partie de ses préoccupations…

    Vert en parlant de GFP, beau jeu de mots. Je suis assez d’accord, je commence à avoir l’impression que le Nobel de Chimie devient un Nobel de Biologie (l’un des lauréats appartient à un labo de biologie moléculaire, un autre est à la Yale Medical School…).

  2. Tom Roud Says:

    On devrait faire un concours de titre de journal parodique :
    “Le Prix Nobel de physique récompense Pierre Gilles de Gennes pour une avancée dans le domaine des écrans plats”
    “Le Prix Nobel de la Paix récompense Albert Einstein pour une avancée dans le domaine de la bombe atomique”
    “Le Prix Nobel de littérature récompense Gutenberg pour une avancée dans le domaine de l’impression”
    Arf, je suis super mauvaise langue en ce moment….

  3. Yvic Says:

    À quand un prix en physique pour une avancée biologique ? ;)

  4. Nicolas Says:

    Prix Nobel à Newton pour ses travaux sur la chute des pommes ayant révolutionné l’agriculture…

  5. vf Says:

    le prix Nobel de physique récompense Benoît Mandelbrot pour ses travaux sur les paysages de montagnes en images de synthèse

  6. francois Says:

    tu peux expliquer pr la relativite sert au GPS?
    pc les vitesses de signal et la precision requise (mesure du temps) font que les approximations classiques ne sont pas suffisantes?

  7. Tom Roud Says:

    Si j’en crois ce lien :
    http://www.astronomy.ohio-state.edu/~pogge/Ast162/Unit5/gps.html
    le GPS doit être capable de mesurer le temps avec une précision de 30 nanosecondes et il faut donc tenir compte des effets relativistes compte-tenu du fait que les satellites bougent et sont plus éloignés de la Terre que nous. Apparemment, les horloges en orbite prennent 38 microsecondes d’avance par jour par rapport aux horloges, et donc les ingénieurs ont calibré ces horloges pour qu’elles tournent un petit peu moins vite de façon à ce qu’elles restent synchronisées avec les horloges au sol.

  8. francois Says:

    Merci!

  9. T.W. Says:

    je confirme, en apprenant ce prix nobel, en tant que (ex ) chimiste j’ai grognoté “nan mais il nous reste quoi si on se fait piquer le nobel de chimie par les biologistes ?”

  10. Galuel Says:

    Magnifique ce blog ! je le mets dans mes liens :) Je tiens un blog curieux sur l’esprit et la science, pas sûr qu’il soit facile d’accès, mais dans l’esprit (!), ça colle avec celui là :)

  11. mixlamalice Says:

    Le Nobel de Littérature à Herta Muller, 3ème écrivain de langue allemande sacré en 10 ans (et 3ème femme en 7 ans). Je connais pas, mais elle a été comparée à Jelinek (autrichienne qui a eu le prix en 2004 – qui a écrit la Pianiste notamment – c’est pas très funky).
    Ce qui est marrant, c’est qu’il y a eu des fuites (sa côte est passée de 50 contre 1 à 6 contre 1 subitement quelques jours avant l’élection, sur le site de paris anglais). L’an dernier, il y avait déjà eu des fuites avec LeClézio.

  12. pablo Says:

    Pourquoi il est devenu difficile de prédire les prix Nobel de chimie…

    http://www.springerlink.com/content/0352751044g0746k/?p=053091c5af814f5aa378461e388d8ef8&pi=4

  13. VF Says:

    et les prix Nobels de la paix!

  14. Tom Roud Says:

    Aie aie aie…. J’avais peur que ça arrive en fait, ça ne peut que renforcer le parallèle Obama/Carter (qui l’a eu en 2002) ce qui n’est pas très bon.
    [C'est un peu n'importe quoi aussi ce Nobel de la Paix]

  15. Pascal Lapointe Says:

    Aux chimistes qui se sentent délaissés par ce Nobel de chimie, il est possible de voir la question par l’autre bout de la lorgnette. Déclaration réjouie du président de la Société américaine des chimistes, à l’annonce du Nobel de chimie:
    « Pour moi, c’est une autre preuve que la chimie est la science fondamentale pour résoudre ces questions-clefs. Vous entendez des mots comme « ribosome » ou « bactérie » et vous avez tendance à penser « biologie », alors qu’en fait, c’est la chimie qui est au travail. » (http://www.sciencepresse.qc.ca/node/24937)

  16. Tom Roud Says:

    Bon, c’est vrai aussi qu’il y a de plus en plus de biologie dans les départements de chimie. Mais je pense quand même que les chimistes “pur sucres” doivent se sentir un petit peu lésés …

  17. Roberta Says:

    Bon, d’un autre cote, il n’y a pas de Nobel de Biologie … donc parfois on squatte les chimistes, parfois les medecins, parfois on passe notre tour !!
    Cela dit, les comites Nobel de sciences savent prendre leur temps pour recompenser leurs pairs. Le comite pour le Nobel de la paix aurait gagne a s’en inspirer.
    (j’aurais aime mettre les accents, mais les signes cabalistiques compliquent la lecture …)

  18. Matières Vivantes » Blog Archive » La nature de la réalité … Says:

    [...] On parle ici de révolution scientifique potentielle, de changement profond de notre connaissance du monde, et le CNRS parle imprimante à jet d’encre. C’est digne du petit jeu auquel on jouait dans ce billet et en commentaires. [...]

  19. Les particules surfent sur la vague » OwniSciences, Société, découvertes et culture scientifique Says:

    [...] On parle ici de révolution scientifique potentielle, de changement profond de notre connaissance du monde, et le CNRS parle imprimante à jet d’encre. C’est digne du petit jeu auquel on jouait dans ce billet et en commentaires. [...]


Nombre de pages vues : 1179042